Article précédent Index général Article suivant
 
• Journal de la Santé21/05/2012





Bon. Un GROS merci pour vos réactions, qui m'ont enormément touchées.
Je vous donne très vite les dates de dédicaces, et 1er juin, RTL de 15 à 16h!!

Et je vous ai dit que le livre est traduit en coréen ? C'est pas de la moulasse ?
Bises!!



Curve-615x100


Vous aimerez peut-être aussi:
15/03/2010 - J-65
02/10/2009 - Aïe
23/03/2009 - Le pire
10/07/2009 - Ceux qui m'aiment prendront le train (ou pas)


35 Commentaires
cécile - 21/05/2012 - 12:51  
Comme je me retrouve dans ton histoire ...les amis/famille qui ne comprennent pas , la folie qui guette , l'enfer ....mais moi on me dit que l"HP n'est pas la solution , mais je suis au bout du rouleau .....je m'en vais acheter ton livre !
Bonne continuation et merci d'avoir mis en lumière le cauchemar de finalement , beaucoup de gens ....
L'autruche - 21/05/2012 - 12:54   
Bravo.
Olivia (à Paris) - 21/05/2012 - 12:56   
Bonjour Cécile!
Alors, l'HP peut être une solution, moi j'y suis allé, et on ne m'a gardé que 10 jours, et en plus ça permet une prise en charge thérapeutique directe au lieu d'attendre pour avoir un rdv.
L'hp, ça n'est pas du tout "Vol au dessus d'un nid de coucou", tu peux y aller en toute confiance, tu seras probablement en unité ouverte, comme moi, et ça ressemble surtout à une maison de repos. Tu peux y aller tranquille.
Et ne t'inquiète pas, tu ne deviens pas folle, car de simples pensées ne rend pas les gens fous.
Des grosses bises!
stephanie - 21/05/2012 - 13:41  
Mon frère avait aussi pris cette décision, celle de se faire interner. Il a eu la chance d'être dans une chouette structure, ouverte elle aussi. Ça a duré 3 mois. Après 15 ans à subir sa maladie (ce qui a été très dur pour nos parents), à tenter tout ce qu'il pouvait, ce séjour a permis de savoir ce qu'il avait. Bipolarité. Ça va de mieux en mieux.
Grâce à cette expérience, je n'ai pas eu de craintes à aller rendre visite à une amie quelques mois plus tard dans une structure bien moins sympathique. Sans le séjour de mon frère, aurais-je été capable d'y aller ? Je ne sais pas. L'HP fait peur. Mais ce séjour pour elle, qui suivait un premier, a été nécessaire dans sa démarche. A présent elle consulte régulièrement et ça va bien pour elle.
Alors pour ceux qui comme Cécile subissent une souffrance au delà du supportable, je ne peux que vous encourager à consulter. Et si le psychiatre référent ne convient pas, vous pouvez en changer.
Encore bravo Olivia de rendre publique ton expérience et de parler d'un sujet encore tabou...
Bloody Lucy - 21/05/2012 - 13:57   
Je vais acheter ton bouquin, je me retrouve en quelque sorte dans ta souffrance. J'ai souvent pensé à l'HP moi aussi mais j'avoue avoir du mal à sauter le pas ! J'ai peur du jugement, sans doute.

En tous cas bravo d'en parler !
paris rosepoudre - 21/05/2012 - 15:11  
Merci pour ce touchant témoignage, j'achèterai ton livre dès que possible.
spunky - 21/05/2012 - 15:34   
S'avouer qu'on va mal c'est pas facile, mais c'est important. Un bon psy c'est encore mieux !!! Merci à la mienne qui me fait avancer et remonter doucement à la surface ! :)
Mency - 21/05/2012 - 16:05   
C'est impressionnant quand même... Bravo d'avoir eu la force de t'en sortir et bravo d'essayer d'aider les autres en parlant si ouvertement de ce que tu as vécu. Et félicitations pour le livre encore une fois!
Blandine - 21/05/2012 - 16:06  
Il me tarde d'acheter ton livre ! :^)

Merci d'avoir mis l'émission ici, étant à l'étranger je ne pouvais pas la regarder... comme ça j'ai pu voir les chaussures ! ;^)

Moi aussi je me retrouve dans ce que tu dis, même si situation un peu différente, j'ai eu une dépression, et des fois des crises d'angoisse. Quand je suis allée en clinique psy (un peu maison de repos comme toi) ma famille m'a soutenue, mais depuis plus du tout ou presque, de même pour les amis. J'entends moi aussi des "tu pourrais faire des efforts", "c'est pas du cinéma un peu ?", "c'est bon arrête, y'a pas que toi qui a des problèmes"... :^/ sympa les gens mais moi aussi je voudrais pouvoir rester zen et ne pas avoir l'esprit qui s'emballe, les jambes qui se dérobent !
Bon je me plains mais ça va mieux quand même maintenant, et comme toi ça m'a fait du bien d'aller en clinique, même si juste avant je pleurais de désespoir en disant que c'était chez les fous, qu'on allait m'y abandonner, etc... Alors que pas du tout. Oui, je plussoie, on y est bien entourés, avec des gens à l'écoute, c'est calme, et moi aussi la sophro m'a fait du bien. Je continue, ça apaise bien.

Bref, je le redis, il me tarde d'avoir ton livre entre les mains et pouvoir en sourire de tout ça !
Les Corps Beaux - 21/05/2012 - 17:54   
Tout d'abord, j'ai remarqué, tu as pu mettre tes chaussures à talon ;-)

Vraiment très touchant comme témoignage...

Je pense qu'on devrait réexpliquer aux gens la vraie fonction de l'hp, qu'il n'y est plus de préjugés... Rien que ça ça aiderait peut-etre à certaines personnes malades à franchir le pas, et aller chercher de l'aide en HP..
Bravo à toi..
Mnêmosunê - 21/05/2012 - 18:01   
Ah les crises de panique, c'est vrai que c'est une drôle d'affaire quand même. J'ai fait ma première il y a 4 ans, au boulot.
Ensuite, comme tu le racontes, la descente aux enfers, et puis un jour, en sortant de chez moi pour aller chercher le pain (à 100m) j'en ai fait une monumentale, je suis arrivée devant la boulangère en pleurant et tremblant comme jamais, j'ai cru que j'allais crever sur place.
Je ne suis pas allée à l'HP (ça ne m'a pas traversé l'esprit) mais je suis allée consulter une psychologue qui fait de l'hypnôse, de la thérapie comportementale et de la PNL. Ca fait un peu plus de 3 ans qu'elle me suit, et depuis, j'ai même réussi à prendre le volant (je prends la voiture tous les jours pour aller au boulot, environ 50km/jour).

C'est dur, c'est long, on ne sait pas trop ce qu'il va advenir de nous, mais tu as raison, l'important c'est d'accepter sa maladie, ne pas en avoir honte (lorsque j'ai commencé à en parler, j'ai été étonnée de voir que certaines personnes me comprenaient ou étaient passées par là) et surtout, se faire aider (quelque soit la structure ou le type d'aide que l'on va chercher).

La sophrologie j'aimerais bien essayer. En tout cas, bravo pour ce témoignage, cela devrait aider des gens à mieux comprendre cette maladie.
Anne - 21/05/2012 - 18:50  
Coucou Olivia,
Il me semble que c'est la deuxième fois que je poste, je suis assez timide, mais aujourd'hui je passe seulement te dire MERCI pour ton témoignage.

En ce moment j'ai une dépression suite à des évènements qui se sont passés il ya 8 ans dans ma vie et je me retrouve dans ton témoignage, du fait que au bout d'un moment tout fini par faire surface, chez toi crises de panique et chez moi des dépressions avec des crises d'angoisse. Je suis au tout début de mon traitement...
Je vois que c'est pas seulement dans ma famille où ils disent que je fais mon cinéma, comme quoi... Je me sens moins seule et tous ces commentaires me permette de me rendre compte que je ne suis pas la seule à être malade et surtout incomprise par les siens.

Je te fais de gros bisous et

MERCI MERCI!!!!
Mathilde - 21/05/2012 - 18:56  
Chère Olivia,
Je ne suis pas concernée par ce problème mais je le comprends tout à fait et la façon que tu as d'en parler est tellement touchante que l'on a envie d'en savoir plus pour comprendre les potentielles victimes de cette maladie, des gens comme toi et moi, des gens qui nous entourent et dont on ne prête peut-être pas assez attention. Moi j'ai été anorexique et beaucoup m'ont abandonné également...mais finalement, quand on s'en sort et que l'on voit ceux qui sont restés, on ne regrette pas ceux qui n'ont pas été là ! Bravo pour ce témoignage et pour avoir eu le courage de mettre tes angoisses à nue. Bravo !
moustache - 21/05/2012 - 21:35  
Je t'admire pour ton courage et ta détermination!
malheuresement les pblm psy sont très tabous de nos jours..
bravo!!
nelly
Angela Donava - 21/05/2012 - 21:39  
Super!

Angela Donava
http://www.lookbooks.fr
sandra tribu - 21/05/2012 - 22:24  
Oh lala ,Olivia vous etes belle ,belle!!!!Je vous tire mes reverences!!!En plus de mettre en livre cette maladie,vous la decrivez si sublimement ,on sent le vecu et surtout Bravo de le dire à la tele!!!!Mes mots ne serait pas assez fort pour decrire mon emotion et admiration de votre demarche ,et en plus le tout avec tant d humeur!!!Merci de votre courage cela nous m aide aussi a affronter mes peurs!!
claire - 22/05/2012 - 00:23   
Très beau témoignage !
Alisson - 22/05/2012 - 01:32   
Je suis surprise et touchée. Je ne pensais pas que quelqu'un d'aussi joyeux puisse souffrir d'angoisses. Du moins je ne le ressentais pas à travers tes dessins et je n'avais pas vu cette partie de toi. Je ne vais pas m’épancher sur mon histoire mais j'ai aussi mes propres angoisses, qui sont arrivées d'un coup et je comprends à quel point ça peut être déstabilisant pour soi et pour sa famille. Ca fait du bien de ne pas se sentir seul dans cette situation, même si je ne souhaite ça à personne, qui dépasse souvent ceux qui ne la vivent pas. En tout cas merci de montrer tes faiblesses.
Pauline - 22/05/2012 - 13:11  
Je me retrouve un peu dans ton témoignage. Il y deux ans, j'ai mis un mot sur mes maux, en parcourant le net. Je ne suis pas totalement guérie, je pense que je ne le serai jamais complètement, mais je vais mieux grâce à un programme mis au point par un ancien agoraphobe. J'ai eu la chance que mes proches m'aient compris. Mon entourage plus éloigné n'a, lui jamais été au courant. Merci pour ce livre, ce témoignage et cet humour par le dessin. Bonne continuation
Effie - 22/05/2012 - 13:21  
Je regarde tous les jours l'émission!!! Et j'ai réussi à manquer ton intervention :(
C'est formidable que tu aies pris la parole, pour représenter toutes ses personnes, et pour mieux nous la faire comprendre surtout.
dreamgirl - 22/05/2012 - 17:41
Bravo pour ce témoignage extrêmement courageux!
Prune - 22/05/2012 - 17:48  
Bonjour,

Je n'ai jamais compris les personnes qui se disent nos amis et qui fuient dès qu'on va un peu (ou beaucoup) moins bien. Comme a dit Hervé Lauwick "Un ami, c'est quelqu'un qui vous connaît bien et qui vous aime quand même.". Un ami c'est quelqu'un qui est là quand ça va bien et surtout quand ça va mal. Quelle est cette intolérance qui fait que les gens fuient ? De quoi ont-ils peur ? Que ce soit contagieux ?
En tout cas je trouve que votre démarche d'aller à l'HP est très courageuse.
thesistown.com - 22/05/2012 - 23:14   
Good spot so ncie great!
buy research paper - 22/05/2012 - 23:21   
Very nice good post!
pandorre - 23/05/2012 - 00:07  
Quel courage, quel beau témoignage!
Merci pour ceux qui vivent ce calvaire, qui désirent s'en sortir, et pour leurs proches.
J'espère que ton livre en aidera plus d'un.
Christel - 23/05/2012 - 10:19   
La maladie mentale j'ai connu, pas la même, mais ses conséquences sont étrangement similaires. T'endendre dire que tu as perdu tes amis me touche. Il y a 15 ans j'étais boulimique et toutes mes "amis" ont fuis comme si c'était contagieux!!! Aujourd'hui je suis guerrie et pleinement heureuse mais la blessure d'avoir été rejetée parce que malade reste... Alors merci de témoigner, d'oser parler de la maladie mentale et de montrer que malgré tout l'on peut être une belle femme remplie de talents!
FAC - 23/05/2012 - 11:21
Bravo pour ton courage ! J'ignorais ta maladie à travers tes illustrations. En effet, je te "suis" que depuis deux mois. Encore bravo et félicitations pour ton livre.
Bella - 23/05/2012 - 21:51
Tu est super belle! Et ta coiffure est super cool. Bisous
Rosscan - 24/05/2012 - 16:53  
Bravo et merci !! Comme beaucoup de personnes qui ont posté moi aussi j'ai vécu la même chose il y a à peu près 4 ans. Je me suis fait aider par un psy et tout va pour le mieux aujourd'hui. Mais c'est vrai que lorsqu'on se retrouve face à ce problème on est assez dépourvu. Merci pour ton témoignange et ton blog que je suis maintenant depuis plus de 2 ans. Bises
Adeline - 24/05/2012 - 22:53  
Moi qui te suis assidument depuis si longtemps j ai juste envie de te serrer très fort dans mes bras et te dire bravo pour tout ce chemin parcouru ;)
Cécile - 25/05/2012 - 16:04  
Merci de m'avoir répondu.je me sens si seule ....c'est réconfortant de lire les comm de gens qui s'en sont sortis , car sur les forums c'est plutôt l'inverse et ça ne donne pas beaucoup d'espoir.
Merci à vous donc !
Cécile.
cloclo - 25/05/2012 - 23:44
Félicitations! Quel courage! Et quel beau travail!

Il n'y a qu'à voir les commentaires :)
Menou - 29/05/2012 - 14:08  
Wahou...j'arrive un peu après la bataille et j'avoue ne jamais avoir commenté depuis tout le temps que je te suis mais la, ton interview m'a vraiment beaucoup touchée. Quel courage...
Je continuerais de vous suivre avec le même enthousiasme, et un encore plus grand sourire au lèvres.
mari - 01/06/2012 - 15:20  
je te trouve touchante et très drôle la fin le "merde j'ai perdu mon mot..."
Cynthia - 04/06/2012 - 23:14  
Tout d'abord bravo, parce que tu donnes une image de toi vraiment très forte maintenant et ça donne envie :)
Je sais pas si que j'ai peut être considéré comme "crise de panique" en tout cas ma psy dis crise d'angoisse. ça ne se manifeste pas de la même façon que toi: moi je vomis. Je vais à un concert, je vomis. J'ai 17 ans, mes amis font des fêtes, je décide pour une fois d'y aller, je vomis. Je veux passer une après midi en paix avec mon amoureux, je vomis. Je regarde une série un peut trop axée meurtre and co, je panique, je me fais des films inimaginables, je vomis.
ça a commencé simultanément à l'évolution de ma relation avec mon ancien petit ami, jeun, riche, fils de producteur... et je me suis retournée le cerveau. je sais toujours pas si c'est du à lui, à cette relation, ou à moi qui n'étais pas prète à la gérer, tout ce que je sais c'est que ça a commencé là.
Alors cet été (toujours avec ce garçon la, pas mon chéri actuel), j'ai perdu énormément de poids, ma maman et mes amis ont eut du mal (et pour certains y arrivent pas encore) à comprendre, mais elle a accepté que je vois un psy. J'ai repris du poil de la bête et je n'a plus de vomissements un soir sur deux pour rien. bon, j'ai toujours un peu de mal à gérer les soirées alcoolisées (même si je bois pas) et j'angoisse à l'avance pour un mariage dans la famille de mon amoureux auquel je dois assister à la fin du mois. et je parler même pas du Bac qui arrive! Mais je vais beaucoup mieux!
Alors certes, je ne suis pas, et n'ai jamais été à un point ou j'ai eu besoin d'un HP, mais j'avais envie de partager ça, parce que j'en parle pas vraiment et que personne, même les gens de très bonne foi, ne comprend vraiment.
Merci.


Poster un commentaire
 
 
Article précédent Index général Article suivant
 
Ce blog est commercialisé par
aufeminin.com